Manif pro-palestinienne interdite à Paris: le NPA maintient son appel

Publié le par NPA

D'après nos informations ni le Parti de Gauche ni le PCF n'appellent à manifester ce samedi malgré leurs communiqués (voir le communiqué du PCF et les réactions salutaires de militantEs http://www.pcf.fr/57095http://) dénonçant l'interdiction de manifester !!!

CAPM

Paris, 19 juil 2014 (AFP) - Le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) a maintenu son appel au rassemblement samedi à Paris en faveur des Palestiniens, malgré l'interdiction de cette manifestation par la préfecture de police, confirmée ensuite par le tribunal administratif, ont fait savoir des porte-parole du parti d'extrême gauche.
"On maintient l'appel à cette manifestation, car la solidarité avec les Palestiniens doit pouvoir s'exprimer à Paris", a affirmé à l'AFP Sandra Demarcq, membre de la direction, qui juge l'interdiction "illégitime et scandaleuse".
La préfecture de police de Paris (PP) a interdit vendredi cette manifestation après les heurts survenus dimanche dernier devant deux synagogues parisiennes en marge d'un autre rassemblement, une décision confirmée vendredi soir par la justice administrative, saisie par les organisateurs.
"On compte contourner cette interdiction. On va se rassembler à Barbès et tenter de partir en cortège et de négocier avec les forces de l'ordre un parcours sécurisé", a affirmé Alain Pojolat, membre du NPA, qui a négocié ces derniers jours l'organisation de la manifestation avec les autorités. "Il n'est pas question de se rendre près d'une synagogue", a-t-il précisé.
"On fera tout pour que les débordements ne se fassent pas. On est en lien avec d'autres organisations, qui sont dans le même esprit. Mais aujourd'hui, ce n'est pas nous qui mettons le feu aux poudres", a assuré Mme Demarcq.
Le préfet de police de Paris, Bernard Boucault a appelé samedi matin à ne pas se rendre au rassemblement, sous peine d'être interpellé. Le parquet a rappelé de son côté que le fait d'organiser un rassemblement interdit est passible d'une peine de six mois de prison.
"On connait les risques. Mais on considère que cette interdiction est une attaque contre un droit démocratique et élémentaire", a réagi la porte-parole du NPA.
Malgré l'interdiction, les organisateurs de la manifestation s'attendent à un afflux vers Barbès, départ initialement prévu du cortège dans le nord de la capitale, samedi vers 15h00.
Le NPA est le seul parti politique à appeler ouvertement à manifester. Face à l'interdiction, certaines organisations prévoient une autre manifestation en soutien aux Palestiniens de Gaza mercredi soir à Paris sur la place de la République.

Manif pro-palestinienne interdite à Paris: le NPA maintient son appel

Publié dans Palestine

Commenter cet article