La France doit s'opposer à la répression des homosexuels en Ouganda

Publié le par CAPM

La France doit s'opposer à la répression des homosexuels en Ouganda

Non au transformation du processus électorale a un processus de coup d'état.

L'Ouganda vient d'adopter de nouvelles lois qui répriment fortement, jusqu'à la prison à vie, les homosexuels et les lesbiennes, contraignent toute personne à les dénoncer et interdisent toute association d'aide et de soutien.

La France, qui a récemment rejoint le cercle des nations en faveur de l'égalité des droits de tous ses citoyens/nnes sans distinction tenant à l'orientation sexuelle, ne peut rester insensible à cette négation des droits humains les plus fondamentaux.

Punir par la prison à vie le droit d'aimer la personne de son choix est un acte de barbarie.
Rendre obligatoire la dénonciation des homosexuels (et lesbiennes note de la clf) relève de la chasse à l'homme.
Interdire toute association d'aide et de soutien aux homosexuels (et lesbiennes note de la clf) revient à organiser la précarité et la clandestinité de milliers d'hommes et de femmes.

La France doit organiser, du 15 au 23 mars prochain, à KAMPALA (OUGANDA) la semaine de la langue française et de la Francophonie.

Nous demandons qu'en coordination avec les autres ambassades de pays francophones, la France annule ce festival culturel, réaffirme solennellement ses valeurs de défense des droits de l'Homme (droits humains) et proclame son soutien aux homosexuels et lesbiennes Ougandais.

http://www.avaaz.org/fr/petition

/Monsieur_le_Ministre_des_affaires_etrangeres_La_France_doit_sopposer_a_la_repression_des_homosexuels_en_Ouganda/?bidBlbb&v=36555

Publié dans LGBT

Commenter cet article