Après le soutien du NPA Morlaix à la liste du Front de Gauche, les Anticapitalistes répondent : indépendance !

Publié le par CAPM

Morlaix le 23 février 2014

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Après le soutien du NPA Morlaix à la liste du Front de Gauche, les Anticapitalistes répondent : indépendance !

 

C'est presque par hasard qu'au détour d'une phrase sur le blog du Chiffon Rouge et en écoutant le débat sur Tebeo pour les municipales que nous apprenons que le NPA (Nouveau Parti Anticaitaliste) Morlaix soutient la liste du Front de Gauche pour les municipales de Morlaix !

En décembre 2013, le CAPM ( Comité Anticapitaliste de Pays de Morlaix) avait rencontré le NPA 29 représenté entre autres par le seul et unique adhérent du NPA Morlaix qui, par ailleurs, n'habite pas à Morlaix. Celui-ci nous avait informé des "négociations" qu'il menait avec le Front de Gauche morlaisien pour voir si un soutien par le NPA Morlaix du Front de Gauche était envisageable. Il nous expliquait que la seule ligne rouge infranchissable était le soutien que le Front de Gauche pouvait apporter à la liste des libéraux appelés anciennement socialistes et écologistes. Nous l'avions informé à ce moment-là qu'Ismaël Dupont, tête de liste pour le Font de Gauche était clair sur cette question ; il l' expliquait dans un article du Chiffon Rouge le 6 novembre 2013 :"Clairement, au 1er tour des municipales, les Morlaisiens auront le choix entre deux sensibilités nettement distinctes de la gauche actuelle: les représentants d'une gauche social-démocrate rivée à des objectifs gestionnaires, s'accommodant d'une prétendue realpolitik libérale dictée par les gardiens de la pensée unique et le monde patronale, et ceux d'une gauche qui n'a pas renoncé à la transformation sociale et à une autre répartition des richesses pour ouvrir un chemin d'espoir, qui se bat aux côtés des précaires, des salariés, des jeunes et des retraités pour la défense et l'extension des droits sociaux.

Nous partageons néanmoins des valeurs communes et nous saurons je l'espère trouver des convergences sur le projet proposé aux Morlaisiens pour donner corps au second tour des municipales à l'ambition partagée de battre Agnès Le Brun, qui incarne avec autorité et autoritarisme une droite dure et décomplexée, et se sert de Morlaix comme d'un marche-pied pour asseoir une destinée politique nationale au sein de la droite de Copé et Sarkozy."

Qu'en est-il aujourd'hui des garanties qu'a eu le NPA Morlaix de l'indépendance par rapport aux libéraux-sociaux (PS et Verts) ?

Il semblerait que l'aventurisme dans lequel s'est engagé le NPA Morlaix depuis quelques années se poursuit. Après le soutien du NPA Morlaix à la liste libérale conduite par Jean-Paul Vermot en décembre 2012 , celui-ci continue aujourd'hui en rejoignant un Front de Gauche qui, malgré quelques dénonciations bien convenues, appelle avant même le 1er tour à rejoindre la liste libérale "de "gôche". Le NPA Morlaix semble, à nos yeux, très loin de politique nationale du NPA.

D'autre part, au-delà de cette question essentielle de la subordination à la politique des libéraux, il est intéressant de considérer le problème du "programme" du Front de Gauche que le NPA Morlaix soutient : rien sur la gratuité des transports, des miettes, "généreuses", pour la politique sociale, rien d'audacieux par rapport à une politique pour la jeunesse, rien sur la gratuité pour les bibliothèques, un accès pour tous au théâtre, concerts et autres manifestations culturelles... Cela semble pour le moins bien fade même au regard des programmes avancés dans tant d'autres communes par le Front de Gauche. Ismaël Dupont indiquait sur Tébéo, exactement comme l'a fait Jean-Paul Vermot, que l'objectif premier était de battre la droite, mais pour faire quoi ??? Une autre politique de droite ? M. Vermot, fervent soutien de la ministre morlaisienne Marylise Lebranchu et de François Hollande, ne portera-t-il pas ces mêmes "valeurs" qu'il défend au niveau national  à Morlaix?

Le PCF a déjà géré la ville et a déjà voté les budgets de restrictions des politiques sociales ? Quelle garantie avons-nous qu'ils appliqueront, demain, une politique de gauche, sociale, écologiste, féministe que nous pourrions soutenir ?

Aujourd'hui aucune !

Les grandes déclarations et les invectives (entre autre envers les libéraux, renommés les solfériniens) sont souvent là pour masquer l'incurie politique et les ralliements à venir !

Le NPA Morlaix, spécialement isolé localement aujourd'hui (1 personne n'habitant pas Morlaix !), loin des réalités de terrain propose le soutien de la section NPA qu'il représente seul à une liste Front de Gauche. C'est, pour nous, une fois de plus, le discrédit des miltantEs anticapitalistes qui est proposé ici comme seule perspective "politique" !

Nous militantEs anticapitalistes, révolutionnaires, féministes ne nous retrouvons pas dans cette démarche aventuriste, individualiste, qui abandonne toutes nos valeurs.

Nous ne nous retrouvons pas dans les listes qui sont aujourd'hui proposées à nos suffrages. Nous avons essayé de proposer une liste des "sans", sans-voix, sans-travail, sans droits...nous n'y sommes pas arrivés. Il est plus que jamais nécessaire de nous regrouper, de nous reconstruire au-delà de toutes nos divergences entre ceux et celles qui veulent réellement transformer ce monde, ne pas simplement le retoucher à la marge. L'urgence est là, les libéraux de droite et de gauche, "écologistes" ou pas, s'emploient à détruire le peu qui nous reste, s'opposent à ce, qu'a minima, nous cessions de perdre nos droits acquis.

Ce n'est pas résister qu'il nous faut, c'est reconquêrir le terrain des batailles pour l'acquisitions de droits sociaux, politiques nouveaux !

Nous nous y emploierons, à Morlaix comme ailleurs !

 

Le Comité Anticapitaliste du Pays de Morlaix (Finistère)

 

Publié dans Morlaix, NPA

Commenter cet article