Pacte d'avenir. Le Ceser approuve du bout des lèvres

Publié le par Le Télégramme

Pacte d'avenir. Le Ceser approuve du bout des lèvres

Sollicité par le président de la Région, le Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser), réuni hier en session plénière, a approuvé le Pacte d'avenir que le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, devrait signer vendredi.

Avec 42 intervenants et près de cinq heures de discours sans interruption, le Pacte d'avenir pour la Bretagne a suscité l'intérêt des membres du Ceser, hier à Rennes. Cette assemblée, expression de la diversité de la société civile bretonne, avait à dire, sollicitée par le président de la Région, ce qu'elle en pense.Comme l'a souligné d'emblée Jean Hamon, le nouveau président du Ceser, cet avis sur le pacte visait au consensus : « Nous avons des problèmes à résoudre plutôt qu'une bataille à gagner ». Un objectif partiellement atteint au vu des résultats du vote.

« Expression positive » mais...

Que dit l'avis du Ceser sur le Pacte ? Pour résumer : « Le Pacte d'avenir est l'expression positive d'une réponse conjuguée de l'État, de l'ensemble des acteurs économiques et des collectivités territoriales face à l'actualité économique et sociale difficile que traverse la Bretagne. Il peut et doit être le moteur d'une mobilisation prolongée et déterminée de tous les acteurs dans la construction de nouveaux modes de développement ».Avis donc plutôt favorable mais pour autant pas sans critiques. Le Ceser regrette, notamment, « les délais très courts dans lesquels a eu lieu la concertation ayant présidé à l'élaboration du Pacte ». Il considère, par ailleurs, la formule employée d'« un engagement contractuel entre l'État et la Bretagne particulièrement imprécise ». Il émet aussi un certain nombre de réserves sur le financement : « Le coût de chaque mesure et le concours de chaque source de financement (...) devront être précisés ».Sur le volet social, le Ceser estime que le Pacte ne saurait se limiter aux seuls salariés licenciés. Il souligne enfin la nécessité de s'orienter vers une économie de la transition.

« Précipitation »

Des critiques qui ont été reprises par la plupart des orateurs avec plus ou moins de force. Sans surprise - et ce fut le cas de la plupart des représentants de l'agriculture et de l'agroalimentaire - Thierry Merret, l'un des leaders des bonnets rouges, mais qui s'exprimait au nom du Cerafel (organisation de producteurs de légumes), a été l'un des plus sévères : « On ne peut pas se satisfaire d'un texte élaboré dans la précipitation (...). Cet avis n'approfondit pas l'aspect budgétaire (...). On est toujours dans une vision bureaucratique de l'agriculture ».Jacques Jaouen, le président de la chambre d'agriculture de Bretagne, a également été très critique mais pour finalement s'abstenir.Fortes critiques également du côté du Medef, de la CCI de Bretagne et de la CGPME dont le représentant votera contre. Pour résumer, leurs représentants ont considéré que ce pacte repose sur une idée selon laquelle « ce sont les pouvoirs publics qui font le développement économique », alors que ce sont les entreprises qui innovent.

« Un point de départ »

Côté syndicats, la CGT et la CFDT y ont, en revanche, trouvé un certain nombre de vertus. « Le Pacte ouvre des perspectives dans le cadre du dialogue social », a souligné la CGT, tandis que la CFDT considérait qu'il s'agit « d'un point de départ d'un engagement des acteurs de la région sur le long terme ».FO a, en revanche, rejeté en bloc un texte qui « manque de mesures concrètes » pour les salariés.Finalement donc et malgré également l'opposition de la plupart des associations environnementalistes, pour lesquelles la notion de transition écologique n'est pas assez présente, l'avis du Ceser a été approuvé par 52 voix pour, 16 contre et 43 abstentions.Reste maintenant aux conseillers régionaux à dire - ils le feront demain - s'ils autorisent Pierrick Massiot, le président de la Région, à apposer sa signature au bas du Pacte, à côté de celle de Jean-Marc Ayrault, attendu vendredi à Rennes.

  • Yvon Corre

Publié dans Bretagne

Commenter cet article