"Rien que notre dû !" : le combat des vignerons au pays du muscadet (1891-1914)

Publié le par Centre d'Histoire du Travail (CHT)

"Rien que notre dû !" : le combat des vignerons au pays du muscadet (1891-1914)

Paradoxe : c’est dans un pays rural, au cœur du vignoble nantais que s'est développée la première expérience significative de syndicats paysans de tendance socialiste à la fin du XIXe siècle. Qui sont ces paysans ? Des vignerons titulaires d’un bail à complant (une forme ancienne de contrat, transmissible de génération en génération), qui cultivent la vigne et partagent la récolte avec leurs propriétaires… Du point de vue juridique, cette terre n’est pas la leur mais ils ne peuvent en être chassés que pour une raison : leur négligence au travail. Que peut-il donc se passer si d’aventure la vigne elle-même venait à disparaître, victime du phylloxéra ?

Pour certains propriétaires, la catastrophe est une aubaine car elle rend caduc les baux à complant. Ils peuvent donc récupérer leurs terres et en chasser leurs occupants, parfois présents depuis des générations. Les complanteurs ne l’entendent pas de cette oreille. C’est pourquoi ils constituent, au cours des années 1891-1914, des syndicats de défense efficaces, pour conserver leurs droits et combattre les prétentions de certains propriétaires fonciers soutenus par un système juridique qui leur était entièrement favorable. Mais pour continuer à produire du vin, il leur faut parallèlement se battre pied à pied contre le phylloxéra, cette gangrène qui s’est abattue sur tous les vignobles de l’Hexagone. C'est cette histoire aussi passionnante que méconnue, politique et sociale autant que technique et culturelle, que René Bourrigaud raconte ici, avec le souci permanent de s’adresser à un large public.

Ingénieur en agriculture de formation (ESA Angers), devenu docteur en histoire du droit, René Bourrigaud, aujourd'hui retraité, fut maître de conférences en histoire du droit à l’Université de Nantes. Outre sa thèse sur « Le développement agricole au XIXe siècle en Loire-Atlantique. Essai sur l’histoire des techniques et des institutions » (1993), il a écrit, entre autres, Paysans de Loire-Atlantique, 15 itinéraires à travers le siècle (2001). Il est également l'un des animateurs du Centre international de culture paysanne et rurale (CICPR) et secrétaire de la Fédération des musées d’agriculture et du patrimoine rural de Loire-Atlantique (FDMA 44).

Editions du Centre d'histoire du Travail - Nantes

A commander chez vos libraires indépendants (voir nos liens ami(e)s)...sinon, à boire avec modération...enfin pas trop !

Le site du CHT : http://cht-nantes.org

"Rien que notre dû !" : le combat des vignerons au pays du muscadet (1891-1914)

Publié dans Livres, Agriculture, Histoire

Commenter cet article