Le retour de chapeau rond rouge !

Publié le par Par Pilhaouer sur Bellaciao

Le retour de chapeau rond rouge !

Pour comprendre un peu mieux.

Avec la participation de ... Marcel Cachin (en fin de documentaire).

En ce temps-là, on ne mélangeait pas torchons et serviettes.

Vidéo :

http://www.canal-u.tv/video/universite_rennes_2_crea_cim/bonnets_rouges_une_revolte_rurale_en_bretagne_1675.3641

Bonnets rouges, une révolte rurale en Bretagne (1675)

Le dimanche 23 juin 1675, à la sortie de la messe, un groupe de paroissiens de Combrit se révolte et moleste le seigneur du Cosquer, qui décèdera quelques jours plus tard. Son château est pillé et la population détruit tous les actes notariés. Dès le lendemain, les Combritois, renforcés par la population du quartier de Lambour, s’attaquent au château de Pont-L’Abbé, siège de la baronnie du Pont, et dérobent ou brûlent les aveux qui consignent les droits et privilèges seigneuriaux. Plusieurs manoirs du Pays bigouden connaissent le même sort, notamment Lestrédiagat en Treffiagat et Brénanvec en Plonéour, mais également les Carmes de Pont-L’Abbé, grand propriétaire foncier, qui doivent, sous la menace, renoncer par écrit aux corvées imposées à leurs métayers et domaniers.

Le samedi 2 novembre 2013, à la sortie du troquet, un groupe d’employés de Leclerc se révolte, met le feu au manoir d’Edouard à Saint-Divy et le pille . Au même moment, des ouvriers licenciés de Doux font avaler 7 poulets décongelés au patron de leur entreprise Charles Doux en hurlant : "Tu vas vomir tes subventions".

Le Ministre de l’Intérieur Manuelito fait immédiatement une déclaration sur TBO :" Ce crime atroce ne restera pas impuni !" Il mobilise 7 escadrons de poulets.

Mais on apprend aussi que les salariés licenciés de Gad attaquent à la boite de pâté piégée la CECAB, coopérative agricole qui a détruit leurs emplois et envoyé ses nervis contre eux à Josselin ... ... et que vers Saint-Brieuc des paysans de la Conf’ promènent le député cochonnier UMP (oxymore) LE FUR saucissonné dans un paquet d’ algues vertes ...

... ... ... Non..., je sais ... j’enjolive un peu ... je sors du troquet tout seul en fait ... ( ;-) ! "

Bonnets rouges, une révolte rurale en Bretagne (1675) Présentation

Collection "Les Bretons et leur Histoire" Bonnets rouges ! Le nom sonne bien, et il évoque à certains la grande révolte paysanne qui affecte presque toute la Basse-Bretagne (la partie bretonnante, à l’Ouest) en 1675. Au-delà de ce vague souvenir, presque rien, sinon pour quelques-uns une image populiste, voire révolutionnaire, et évidemment quelque peu déformée... L’imprécision du souvenir et du savoir se comprend. De ce qui fut la seule grande révolte rurale de tout le règne de Louis XIV, il ne reste presque rien de palpable : de très rares traces monumentales, quelques aussi rares chansons oubliées, et les archives...

Les archives, justement... Il en reste assez peu, et leur difficulté rebute celui qui n’en est pas spécialiste. Nous avons pourtant choisi d’y avoir largement recours : le livret, comme le film, les cite très largement, et aussi scrupuleusement qu’il est possible. Mais nous avons choisi aussi de recourir, quand il le fallait, à une mise en scène, à des procédés de fiction. Comment faire partager l’émotion, sans cette alliance du document clinique et du talent du réalisateur et des acteurs ?

L’émotion ? oui. Elle n’interdit aucunement une démarche scientifique, mais elle aide à entrer dans l’univers de la dame de Montgaillard, du supplice du Grand Moign, de Sébastien Le Balp, des paysans bigoudens souvent anonymes, et de l’ineffable marquise de Sévigné.

Publié dans Histoire, Vidéo

Commenter cet article