Entretien Sylvain Pattieu: «J'en ai tellement à raconter sur PSA-Aulnay»

Publié le par Médiapart/Rachida El Azzouzi

Entretien  Sylvain Pattieu: «J'en ai tellement à raconter sur PSA-Aulnay»

Par Rachida El Azzouzi

L'usine PSA-Aulnay a produit sa dernière voiture. Sylvain Pattieu, historien mais aussi romancier, a recueilli des mois durant la parole de nombreux ouvriers de l'usine condamnée à la fermeture.

Le 12 juillet 2012, un comité d’entreprise extraordinaire est convoqué au siège de PSA-Citroën à Paris. La direction annonce un vaste plan de suppression de postes dans toute la France. 8 000 emplois sont concernés dont 3 000 sur le seul site d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) qui sera fermé en 2014. C'est une bombe sociale pour ce département d’Île-de-France parmi les plus pauvres du pays.

Depuis Renault Billancourt en 1989, c’est la première grande usine automobile française qui ferme. Sur le gigantesque parking de PSA-Aulnay, cernés par une forêt de micros et de caméras, à quelques semaines des congés de cet été 2012, les ouvriers accusent le coup. Depuis la révélation par la CGT d'une note interne dessinant le scénario d'une fermeture du site en 2014, confirmée par d'autres documents révélés par Mediapart un an plus tôt, ils se préparaient à perdre leur emploi mais un mince espoir restait permis.

Au milieu des journalistes et des élus locaux, en grande conversation avec les salariés, il y a là Sylvain Pattieu, un jeune historien, maître de conférences à l’université Paris VIII-Vincennes-Saint-Denis, mais aussi romancier, avec un carnet de notes. Il a un projet de livre, au-delà des clichés sur le monde ouvrier, l’envie de suivre au jour le jour ce qui est en train d’arriver à ces hommes et ces femmes.

« J'en ai tellement à raconter sur PSA, avec moi il est déjà écrit, ton livre. Prends ton stylo, écoute », lui lance Roland, qui fait du syndicalisme. C'est le début d’un documentaire littéraire sorti mi-octobre aux éditions Plein Jour : Avant de disparaître, chronique de PSA-Aulnay. Ce n'est pas une fiction, ni une enquête journalistique, mais des fragments de vie, de colère, de désespoir et d'espoir de Christophe, Farid, Roland, Gigi, Mimoun, Alison…, des voix venues de la chaîne de montage qui ont tout donné pour « la maison Citroën ». Entretien avec l'auteur Sylvain Pattieu et bonnes feuilles ici à l'heure où l'usine de Seine-Saint-Denis livre, ce vendredi 25 octobre, sa dernière voiture avant fermeture, une Citroën C3 qui doit finir au musée, mal nommée « Héritage ».

Avant de disparaître, chronique de PSA-Aulnay, Sylvain Pattieu, 346 pages, 19,50 euros, aux éditions Plein Jour

http://www.mediapart.fr/journal/france/151013/sylvain-pattieu-jen-ai-tellement-raconter-sur-psa-aulnay

Publié dans Luttes

Commenter cet article